<i>Kamouraska</i> d’Anne Hébert et <i>Une si longue lettre</i> de Mariama Bâ Un même « discours » féministe ?



Résumé

Kamouraska by Anne Hébert and Une si longue lettre by Mariama Bâ. A Shared Feminist “Discourse”?

Exploring a research angle never yet investigated by literary critics, this text proposes a comparative analysis of novels by writers Anne Hébert, of Québec, and Mariama Bâ, of Senegal. The study joins a new research domain by integrating literatures of the “North” and those of the “South”. Relations between men and women constitute a major focus in the novels, suggesting a social interrogation shared by both authors, as well as a common preoccupation for the feminine condition. Novels such as Kamouraska and Une si longue lettre seem to rewrite Augustinian libidos only through a systematic denunciation of religious and patriarchal discourse that declasses feminine subjects in the two societies. Their narrative and enunciative dispositions therefore organise literary subjects who, although particular in the works of each author, express, in a solidary manner, another way of being, as well as a “gendered” point of view.

Key words: Anne Hébert, Mariama Bâ, novel, discourse, feminism, enunciation, Québec, Sénégal.


Ancrenat, Anne, 2002 : De mémoire de femme. La mémoire archaïque dans l’œuvre romanesque d’Anne Hébert. Québec, Nota Bene, coll. « Littérature(s) ».

Augustin, Saint, 1962 : Les Confessions. X, 30—4. Paris, Desclée de Brouwer.

Bâ, Mariama, 1979 : Une si longue lettre. Dakar, NEA.

Filteau, Claude, 1977 : « La rivalité mimétique dans Kamouraska d’Anne Hébert ». In : Anne Hébert, parcours d’une œuvre. Actes du Colloque de Sorbonne. Montréal, L’Hexagone, 279—292.

Hébert, Anne, 1970 : Kamouraska. Paris, Seuil.

Bishop, Neil, 1993 : Anne Hébert. Son Œuvre, leurs exils. Bordeaux, PUB.

Bouchard, Dénis, 1977 : Une lecture d’Anne Hébert. La recherche d’une mythologie. Montréal, Hurtubise HMH.

Brochu, André, 2000 : Anne Hébert, le secret de vie et de mort. Ottawa, PUO, coll. « Œuvres et Auteurs ».

Lane-Mercier, Gillian, 1989 : La parole romanesque. Ottawa, PUO/Paris, Klincksieck.

Le Grand, Albert, 1971 : « Kamouraska ou l’Ange et la Bête ». Études françaises. Vol. 7, 2. Montréal, 119—143.

Nnaemeka, Obioma, 1990 : « Mariama Bâ : Parallels, Convergence, and Interior Spaces ». Feminist Issues, 10—1, 13—36.

Ojo-ade, Femi, 1982 : « Still a Victim? Mariama Bâ’s Une si longue lettre ». African Literature Today, 12, 71—87.

Pascal, Blaise, 1951 : Pensées. Paris, Éd. Du Luxembourg.

Plant Deborah, 1996 : « Mythic Dimension in the Novels of Mariama Bâ ». Research in African Literatures, 27—2, 102—111.

Sites Internet

www.assemblee-nationale.sn. Date de consultation : le 10 janvier 2013.

Download



Mbaye Diouf  mbaye.diouf@mcgill.ca
University of Victoria 
Mbaye Diouf est stagiaire postdoctoral à l’Université de Victoria (Canada). Ses recherches portent sur les énonciations romanesques postcoloniales et les sémiotiques féminines francophones. Il a codirigé l’ouvrage Société et énonciation dans le roman francophone (Recherches francophones, n° 3, 2009) et a publié plusieurs articles dont les plus récents sont : « Awumey, Diome, Mabanckou : une “politique’’ romanesque de l’immigration » (dans Logosphère, n° 7, Automne 2011), « Le Même dans les Autres. L’esthétique de la dissolution dans les romans d’Aminata Sow Fall »
(dans Justin Bisanswa et Kasereka Kavwahirehi (dir.), Dire le social dans le roman francophone contemporain, Paris, Honoré Champion, 2011), « Écriture de l’immigration et traversée des discours dans Le ventre de l’Atlantique » (dans Francofonia, n° 58, Printemps 2010), « Anne Hébert et la trace du pays » (dans Les Cahiers Anne Hébert, n° 9, Montréal, Fides, 2010), « Éléments d’un pacte de confiance : accommodements raisonnables et crispations discursives au Québec » (dans Éliane Allouch, Simon Harel et alii (dir.), Confiance et langage, Paris, In Press Eds, 2010).