L’ego intermédiaire ou l’authentification de la terreur



Résumé

The article offers an analysis on the mechanisms of fear in movies. How does a fictional work manage to inspire emotion? It is our question here. Starting from Walton’s theories, we offer to understand the connections that are created between the viewer and the work itself. Moreover, we explore how a movie can be recognized by the viewer through the process of authentification. It is precisely the matter at hand: fear in movies is the result of a connection between the viewer and a fictional universe. Through the examination of the links between those two, we can reveal how fear works in a certain type of narrative.

Key words : fear, ego, fictionnal worlds, fiction, game, authentification


Aristote, 1996 : Poétique. Paris : Gallimard.

Besson Anne, 2015 : Constellations. Des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain. Paris : CNRS éditions.

Brunner Jérôme, 2005 : Pourquoi nous racontons nous des histoires ? Paris : Agora éditions.

Delmas Laurent et Lamy Jean-Claude, 2005 : Larousse du Cinéma. Paris : Édition Larousse.

Dolezel Lubomir, 1998 : Heterocosmica: Fiction and Possible Worlds. Baltimore: The Johns Hopkins University Press.

Duhoux Jonathan, 2015 : Le procès des sorcières de Salem. Namur : Lemaitre Publishing.

Esquenazi Jean-Pierre, 2006 : « Constitution de la subjectivité dans les mondes filmiques ». In : Jean-Pierre Esquenazi et André Gardies, dir. : Le Je à l’écran. Paris : L’Harmattan.

Esquenazi Jean-Pierre, 2010 : Les séries télévisées, l’avenir du cinéma ? Paris : Armand Colin.

Pavel G. Thomas, 1986: Fictional Worlds. London: Harvard University Press.

Truffaut François et Scott Helen, 2003 : Hitchcock Truffaut édition définitive. Paris : Gallimard.

Vuillaume Marcel, 1990 : Grammaire Temporelle des Récits. Paris : Les Éditions de Minuit.

Walton L. Kendall, 1978 : “Fearing Fictions”. The Journal of Philosophy, Vol. 75.

Walton L. Kendall, 1980 : “Appreciating fiction : suspending disbelief or pretending belief ?”. Dispositio, no 52.

Mémoire

Tremblay Chantal, 2011 : La reconstruction « module » d’un « wonderland » : comment la magie de la lecture opère‑t‑elle ?, 140 p. Mémoire, études littéraires, Université du Québec à Montréal.

Download



Vladimir Lifschutz  krzysztof.jarosz@us.edu.pl
Université Lumière Lyon 2 
Vladimir Lifschutz est docteur en étude cinématographique à l’université Lumière Lyon 2. Il a soutenu une thèse intitulée « Les séries télévisées : une lutte sans fin » sous la direction de JeanPierre Esquenazi et Martin Barnier. Il travaille sur la question des configurations temporelles dans les séries télévisées, mais aussi sur les clôtures de série, les univers fictionnels et la dimension esthétique et narratologique des œuvres sérielles. Il s’intéresse plus largement aux mutations narratives et à l’histoire des récits.